AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

Partagez | 
 

 I. Branche principale des Northwoods

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:37


Northwoods
Vous trouverez ici la liste de toutes les prédéfinis appartenant au groupe Northwoods.  Ceux qui ne sont plus libres sont signalés par la présence d'une astérisque à côté de leur nom.
Les avatars choisis pour chaque personnage ne sont que des propositions.  Ainsi, moyennant une discussion avec les admins, il vous est tout à fait possible d'utiliser une autre image voire une autre source.

Rosa
Casey
Faith
Wesley
Scarlet
Ronald ; personnage important nécessitant un test avant de pouvoir être joué
Margaret ; personnage important nécessitant un test avant de pouvoir être joué

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:37


Identité

Northwoods, Rosa
Généralités
Nom ;; Rosa Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 18 ans
Sexe ;; Féminin

Situation familiale ;; Ses parents sont Ronald et Margaret et son petit frère est Drew. Wesley, Scarlet, Faith et Casey sont ses cousins et cousines.

Caractère
Rosa a un tempérament optimiste et beaucoup d'énergie. Elle ne peut pas rester sans rien faire et doit toujours se trouver une occupation quelconque. En public, et face à des inconnus, elle tente de se montrer sérieuse, mature et digne de son rang. Cependant, ce n'est qu'une façade car la jeune femme n'a pas grand chose d'une adulte.
Naïve et distraite, elle a, pour couronner le tout, une mauvaise mémoire. Ou peut-être ne fait-elle simplement pas assez attention à ce qui l’entoure. Extrêmement coquette, Rosa peut passer des heures à essayer des vêtements ou changer de coiffure.

Elle aime les choses mignonnes, ce qui est très vague. Cela englobe les rubans, les enfants, les lapins, les fleurs, les jolies tasses à thés et bien d'autres choses insoupçonnables.
Elle n'aime pas le mauvais temps et a peur des chevaux.

Passé
Rosa a vécu dans la banlieue de Londres jusqu'à ses dix ans avec ses parents, son frère et leurs quelques domestiques.
La famille déménagea ensuite à Northwoods Manor où ses cousins et cousines, suite à la mort de leurs parents, vinrent les rejoindre peu après.
Bien qu'elle ait passé énormément de temps avec les membres de sa famille, elle avait auparavant tendance à quitter discrètement le manoir pour aller jouer avec des enfants du village, où elle s'est fait de nombreux amis. Elle a beaucoup changé depuis cette époque, où elle était un garçon manqué, beaucoup plus aventureuse et n'ayant aucun problème à se salir. Cette habitude lui est passée avec l'âge, lorsqu'elle a réalisé que ce n'était pas un comportement approprié. Cependant, grâce à toutes les personnes qu'elle a rencontré et appris à apprécier, elle est probablement la Northwoods la plus ouverte d'esprit, toujours prête à faire la connaissance de personnes très différentes d'elle.
Sans doute pour cette raison, elle ressent vis à vis des Invités une grande curiosité et l'envie de discuter avec eux, le monde moderne et ses habitants lui étant plus ou moins inconnus.

Relations
Ses relations avec son père sont tendues. Elles l'ont toujours été. Ronald est sévère et Rosa a toujours fait de son mieux pour complaire à ses exigences. Bien qu'elle n'y parvienne pas réellement, elle lui montre assez de respect pour qu'il se contente de l'ignorer.
Lorsqu'elle était enfant, Rosa pouvait toujours compter sur sa mère et sur l'amour qu'elle lui portait. Maintenant que Margaret semble se renfermer de plus en plus dans sa tristesse, Rosa a le sentiment que c'est à son tour d'être là pour elle.
Northwoods, Drew
N'ayant qu'une faible différence d'âge, Drew et Rosa ont beaucoup joué ensemble durant leur enfance. A présent, ils sont toujours assez proches, ayant beaucoup d'affection pour l'autre.
Il n'y a pas un moment où Rosa ne font pas devant l'air adorable de son petit cousin. Bien qu'il objectera qu'il n'est plus un enfant – et depuis longtemps – il reste aux yeux de la jeune fille le garçon le plus mignon qui soit.
Difficile d'avoir une opinion fixe de Faith. Si certains jours, Rosa s'extasie devant la vivacité de sa cousine, certains autres, on peut la voir traverser le manoir en furie, cherchant le monstre qui a fait des dessins avec son rouge à lèvres sur sa robe préférée.
Rosa a toujours adoré Wesley. Plus âgé, il a souvent été là pour jouer avec les enfants et leur apprendre des tas de choses. Ainsi, son tempérament doux et joyeux ainsi que ses connaissances ont fait que Rosa le considère un peu comme son grand frère.
Il fut une époque où Rosa appréciait Scarlet. Mais, les temps changeant, cette dernière s'est détachée d'elle, semblant toujours la prendre de haut. Ainsi, avant même qu'elle ne le réalise, Rosa s'est mise à détester sa cousine. Cependant, il doit rester au fond de son cœur une trace de cette entente passée. Si ce n'était pas le cas, Rosa ne ressentirait pas une telle envie de rivaliser Scarlet, et ne se sentirait pas si triste lorsqu'elles se disputent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:38


Identité

Northwoods, Casey
Généralités
Nom ;; Casey Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 12 ans
Sexe ;; Masculin

Situation familiale ;; Faith est sa soeur jumelle.  Ronald et Margaret sont respectivement son oncle et sa tante.  Wesley, Scarlet, Rosa et Drew sont ses cousins et cousines.

Caractère
Casey est un garçon très bien élevé. D'une nature calme, contrairement à sa soeur jumelle, il est posé, poli et aimable avec ceux qui l'entourent. Il fait cependant preuve d'une certaine timidité et peut s'avérer assez naïf pour son relatif jeune âge. Malgré tout, il peut faire preuve d'une certaine maturité et il préférera toujours une discussion sans remous à des effusions de sentiments. Il sera beaucoup plus démonstratif de son affection avec les gens qui lui sont vraiment chers, lui redonnant ses airs d'enfant qu'il n'a jamais pu quitter...

Notre petit garçon aime les choses simples de la vie, comme le pain chaud et le chant des oiseaux. Il aime beaucoup les animaux, qu'il trouve adorables. Même s'il est un adepte du calme, sa soeur tente souvent de le sortir de ses petites habitudes et il se retrouve souvent à calmer ses ardeurs d'aventure. Il n'apprécie cependant pas les tensions qui peuvent régner autour de lui, même s'il tente souvent de prendre sur lui.


Passé
Casey n'avait que trois ans lorsque ses parents sont décédés et qu'il a donc été vivre à Northwoods Manor avec sa soeur.  Il ne se souvient donc pas vraiment de l'époque où ses parents étaient encore en vie.
Il a toujours eu tendance à tout faire avec Faith, pas parce qu'il ne peut pas se passer d'elle, mais plutôt parce qu'il sait qu'elle a besoin de lui.  Mais beaucoup de gens ignorent ce fait, pensant que Casey ne fait que suivre sa soeur quand elle est plutôt celle qui s'accroche à lui.
Et s'ils ont, dans leurs premières années, passé beaucoup de temps avec leurs cousins, ils ont fini par prendre goût aux aventures en binômes. Explorant tout d'abord les moindres recoins du manoir, souvent pour se faire ensuite gronder, Faith entraîna ensuite son frère dans des escapades hors du manoir, ce qui, évidemment, leur causa encore plus de problèmes.
Casey, après tout, n'était pas le genre de garçon à aimer désobéir, contrairement à sa soeur, et généralement, il passait son temps à la prier de rentrer, ce qui ne faisait que donner encore plus envie à Faith de s'éloigner de la maison.
Lorsqu'ils furent plus âgés et reçurent la permission de sortir de temps à autres, Faith trouva évidemment cela bien moins intéressant et cessa de le faire.  Casey, en revanche, appréciait beaucoup ces sorties, profitant si rarement d'un peu de calme.  Il se mit alors à souvent aller se promener, observant les plantes et animaux qu'il rencontrait.  Mais un jour, de manière très inattendue, il tomba sur sa tante et Keith Ravenshill qui discutaient ensemble.  Ayant pris l'habitude de se déplacer en silence pour ne pas effrayer les habitants de la forêt, Casey ne se fit pas remarquer et, soudainement pris de curiosité, il espionna les adultes.  Il découvrit ainsi que Margaret entretenait avec le Ravenshill une relation amoureuse et, bien qu'encore jeune, il savait que c'était une chose interdite.  Il se tut cependant, à la fois pour éviter d'être puni pour avoir écouté une conversation qu'il n'aurait pas dû entendre et pour ne pas attirer des ennuis à sa tante qui lui est si chère.
Casey est un peu triste face à la mort, réalisant toutes les choses qu'il ne vivra jamais.  Cependant, il essaye de continuer à être heureux comme il l'a toujours été et évite de trop se soucier de ces tristes choses.

Relations
Même si Casey lui sera toujours redevable de l'avoir recueilli sa soeur et lui, un sentiment de peur l'habite à chaque fois qu'il le croise. Il ne cherchera jamais sa compagnie.
Contrairement à son mari, Magaret s'est toujours montrée gentille avec Casey. Il adore sa tante malgré sa tristesse et sa mélancolie. Sans doute pense-t-il que c'est surtout grâce à elle qu'il a un toit.
Northwoods, Drew
Casey a souvent joué avec son cousin quand il était plus jeune autant qu'avec sa cousine. Ils ont gardé une assez bonne relation et ils leur arrivent de jouer de nouveau ensembles, quand la nostalgie les prend.
Comme Drew, il a beaucoup joué avec elle quand il était petit. Il apprécie Rosa pour sa bonne humeur et son côté un peu maternel. Bon il se rebelle un peu quand elle le traitre trop comme un enfant, mais il l'aime pour ça aussi.
Sa relation avec sa soeur a toujours semblé étrange d'un point de vue extérieur. Il semble se faire mener en bateau par sa cadette et l'assiste dans ses mauvais coups même si c'est à contrecoeur quand il n'arrive pas à la raisonner. Pourtant, il existe une véritable complicité entre ces deux individus. Même s'ils sont proches de leurs cousins, Faith est son unique soeur. A la fois sa meilleure amie et sa confidente, elle gardera toujours une place très particulière dans son coeur, bien qu'elle soit quelque fois un peu trop énergique à son goût.
Wesley, c'est son modèle. Par ses manières irréprochables et sa chaleur, il rayonne littéralement pour notre garçon. Lui aussi aimerait être aussi naturel et aisé dans ses contacts avec autrui. Il ne nourrit aucune jalousie à son égard, juste une admiration sans borne.
Autrefois, Casey s'entendait bien avec Scarlet. Mais avec le temps, elle est devenue plus froide, plus distante. Il s'éloigna alors peu à peu d'elle, peut-être en espérant que ce n'était qu'une passade. Mais cela dura encore et encore. Aujourd'hui, il ne partage presque plus rien avec elle. Ils sont des cousins désunis par le temps et la malédiction, sans doute.
Casey a fait la connaissance de Keith il y a bien longtemps et, à cette époque, il ne lui a pas prêté grande attention.  Cependant, il a par la suite surpris une conversation entre lui et sa tante, comprenant qu'il y avait entre eux plus que ce qu'il n'y paraissait.  Depuis ce jour, il ne sait plus quoi penser de Keith, se méfiant de cet homme qui a osé s'imposer auprès de Margaret, mais ne pouvant oublier le sourire de sa tante lorsqu'elle était avec lui.


Dernière édition par le Destin le Dim 23 Fév - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:43


Identité

Northwoods, Faith
Généralités
Nom ;; Faith Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 12 ans
Sexe ;; Féminin

Situation familiale ;; Casey est son frère jumeau.  Ronald et Margaret sont respectivement son oncle et sa tante. Wesley, Scarlet, Rosa et Drew sont ses cousins et cousines.

Caractère
Mieux vaut de pas se fier aux airs adorables de Faith car elle est ce que l'on peut appeler une petite peste.  Elle se délecte à faire des farces aux autres habitants du manoir, court à travers les couloirs en riant bruyamment et est incapable de se tenir correctement.  Sa règle de vie est simple : elle fait ce qu'elle veut, sans tenir compte des autres.
Néanmoins, elle est loin d'avoir un mauvais fond et cette manière d'être est surtout sa façon d'être le centre de l'attention.  A chaque fois que quelqu'un s'est retrouvé blessé à cause de l'une de ces farces, Faith s'en est grandement voulue.

Faith aime la liberté qu'elle ressent lorsqu'elle fait le contraire de ce qu'elle devrait.  Elle adore attirer l'attention, quitte à ce que ce soit d'une mauvaise manière.  Elle s'ennuie dès qu'elle n'a rien à faire ou qu'elle est contrainte de rester immobile en un endroit.  Elle a toujours considéré que dormir était une perte de temps et est bien contente de pouvoir maintenant s'en passer.


Passé
Lorsque les parents de Faith sont décédés, elle n'avait que trois ans.  Elle garde cependant précieusement les souvenirs de la voix et des visages de ses parents et possède une photo d'eux, posée dans un cadre sur sa table de nuit.  Malgré son jeune âge, elle a assez mal vécu la séparation et n'est jamais parvenue à considérer Margaret et Ronald comme de véritable substituts à ses parents, bien que sa tante se soit montrée très présente pour elle.
En conséquence de cela, Faith a toujours été très dépendante de son frère, le considérant comme la seule personne qui puisse réellement la comprendre.  En effet, bien qu'elle ait toujours caché ses faiblesses, Casey semble savoir ce qu'elle ressent sans même qu'elle ait besoin d'en parler.
Elle a donc toujours entraîné son jumeau avec elle dans ses bêtises, et ce malgré ses supplications.  D'une nature plus calme, il passe son temps à l'inciter à être plus sage mais sait très bien qu'il n'y arrivera pas.  En effet, depuis toujours, Faith s'est sentie abandonnée, probablement à cause de la mort de ses parents.  Pour cette raison, elle éprouve le besoin d'être en permanence le centre d'attention et a vite compris que la meilleure manière d'y parvenir est de faire le contraire de ce que l'on attend d'elle, quitte à se faire disputer par la suite.
Mais un autre élément est venu par la suite combler son manque : Keith Ravenshill.  Peu de temps après que les Northwoods soient arrivés dans la région, ils ont convié chez eux les Ranvenshill. Quand Faith a pour la première fois vu cet homme, elle a tout de suite trouvé en lui une ressemblance avec son père et s'est étrangement attachée à lui.  En grandissant, elle s'est donc prise de la manie de le suivre et de l'observer, comme si elle espérait ainsi retrouver une part de sa famille disparue.  Il est certain, cependant, que Faith est bien moins discrète qu'elle ne le souhaiterait et que personne ne pourrait ne pas remarquer sa présence, même lorsqu'elle tente de maintenir une certaine distance.
Faith prétend que la mort ne l'affecte pas, mais c'est un mensonge.  Elle n'avoue jamais ses faiblesses et, par conséquent, laisse penser qu'elle est heureuse comme ça.  Mais en réalité, elle jalouse ses cousines devenues adultes car elle est, elle, condamnée à rester une enfant.  Et peu importe le temps qui passe, personne ne la considérera jamais autrement que comme cela.

Relations
Faith prétend souvent fièrement ne pas avoir peur de Ronald, mais c'est tout à fait faux.  Lorsqu'il est présent, elle évite de se faire remarquer, sachant très bien que sa colère est terrible.
Le manque d'énergie constant de Margaret et la manière calme avec laquelle elle réagit face aux bêtises de Faith agacent cette dernière, qui trouve sa tante ennuyeuse.  Néanmoins, bien qu'elle ne l'avoue pas, elle ressent de l'affection envers elle, qui la recueillie à la mort de ses parents.
Northwoods, Drew
Il fut une époque où Faith passait beaucoup de temps avec Drew et où celui-ci avait tendance à l'acclamer lorsqu'elle réussissait à piéger quelqu'un.  Bien que ce ne soit plus vraiment le cas aujourd'hui, elle a gardé avec lui une certaine complicité.
D'une certaine manière, Rosa est un modèle pour Faith, qui a autrefois beaucoup joué avec sa cousine, en venant à la considérer comme une grande sœur.  En effet, Rosa est très appréciée par la plupart des habitants du manoir et Faith ne peut qu'envier cette popularité qu'elle désire tant.  Cependant, Faith trouve parfois sa cousine stupide et superficielle, prenant alors plaisir à tenter de démontrer à quel point elle est plus mature qu'elle.
Les jumeaux ont toujours été extrêmement proches, bien qu'ils aient passé la plus grande partie de leur enfance avec leurs cousins et cousines.  Faith a toujours eu tendance à considérer Casey comme étant son complice lors de l'accomplissement de ses farces, celui-ci la suivant généralement plutôt à contrecoeur, tentant de la raisonner et de calmer ses ardeurs.  Et même si les personnalités des jumeaux semblent parfois diamétralement opposées, il semble qu'ils puissent toujours comprendre ce que l'autre ressent et souhaite, quand bien même ils ne partagent pas l'avis de l'autre.  Ils ont donc toujours considéré l'autre comme étant leur meilleur ami mais aussi leur confident.
Wesley, avec sa manière de ne jamais se mettre en colère, agace profondément Faith, qui aimerait susciter plus de réaction de sa part.  Autrefois, ils s'occupait beaucoup des deux jumeaux et a tendance à continuer à les traiter comme des enfants, ce qui ne fait qu'ennuyer Faith encore plus.
Tout comme Rosa, Scarlet constitue un modèle pour Faith.  Elle admire la maturité de sa cousine et le respect qu'elle parvient à imposer d'un simple mot.  Mais sa froideur et la manière désagréable dont elle regarde Faith à chaque fois qu'elle ouvre la bouche font que la fillette préfère éviter sa compagnie.
Lorsque Faith a fait la connaissance de Keith, elle était encore très jeune et venait de perdre ses parents.  Pour une raison étrange, elle trouva chez lui une ressemblance avec son père et s'attacha fortement à lui.  Bien qu'avec le temps, elle finit par accepter la situation, elle ne pouvait s'empêcher de continuer à éprouver de la tendresse pour cet homme dont les gestes et la voix lui rappelaient tant ceux de son défunt parent.  Depuis, il lui arrive de le suivre et de l'observer depuis une certaine distance, n'osant pas aller lui parler.


Dernière édition par le Destin le Dim 23 Fév - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:43


Identité

Northwoods, Wesley
Généralités
Nom ;; Wesley Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 22 ans
Sexe ;; Masculin

Situation familiale ;; Ronald et Margaret sont respectivement son oncle et sa tante. Casey, Faith, Scarlet, Rosa et Drew sont ses cousins et cousines.

Caractère
Wesley est un homme à la fois mature et sérieux. Ayant une très bonne éducation, il sait très bien se comporter en société. Pourtant, il est loin d'être une personne vraiment ambitieuse et calculatrice comme son oncle. Il fait se détendre et rire comme il faut, ayant un réel talent pour se lier rapidement avec les gens. De nature sensible, il peut être facilement blessé par les paroles d'autrui, ce qui explique pourquoi il n'apprécie pas que ses compatriotes soient tristes ou même en colère. Il s'angoisse souvent pour des broutilles, mais il évite de montrer ce penchant en public, préférant gérer ses propres problèmes à sa manière. De ce côté-là, il a toujours été indépendant. Il préfère afficher un visage assuré quelque soient les circonstances.

Malgré tout, il reste un homme qui aime l'aventure et la nouveauté. Assez sportif, il grimpait souvent aux arbres pour manger des fruits étant plus jeune. Il a gardé ce côté très enfantin malgré les âges, surement une part de son optimisme à tout épreuve en l'avenir.


Passé
Bien que Wesley soit l'aîné du second fils, il était le premier garçon de la famille. Ses grand-parents étaient au petit soin avec lui et ses parents avait fait en sorte qu'il ait une éducation respectable, sans doute pour surpasser les exploits de Ronald. Très jeune, on lui désigna un précepteur et Wesley se montra toujours souriant devant ses leçons qui ennuierait plus d'un. Malgré tout, il possédait une certaine liberté que les autres enfants n'avaient pas. Son précepteur l’amenait souvent à Londres pour lui faire visiter des musées ou voir des pièces de théâtre. Il fut donc bercé par les découvertes du siècle et les histoires d'un autre temps.
A quatorze ans, ses parents ainsi que son tuteur moururent et il arriva au manoir peu de temps après sa cousine. Leur disparition avait été un coup dur, mais il n'en montra aucun malaise. Il était le plus vieux de la fratrie, il se devait de montrer l'exemple. Ce fut à cette époque qu'il commença à sourire pour rien. Même si au début, c'était un petit mensonge, il découvrit les joies de vivre avec d'autres enfants. Rapidement, il fut aimé par les servantes et même l'oncle Ronald le respectait, comme le pouvait cet homme austère. Bien qu'il ne soit pas le fils du Maître, on le préparait encore à un glorieux Destin, prédisant qu'il serait sans doute un grand homme d'affaire. Mais dans ses rêves, Wesley voulait devenir médecin, peut-être parce qu'ainsi, il aurait pu sauver ses parents.  C'est ce qu'il aimait croire. Mais Ronald ne voulait rien entendre et Wesley mit ce rêve en pause, car ce serait sans doute le seul qu'il n'arriverait pas conclure.
A dix-sept ans, une nouvelle tête apparut au manoir. Une petite fille de douze ans fut engagée en tant que bonne. Wesley, lui, fut bien curieux de comprendre pourquoi une si jeune enfant était obligé de travailler. C'était peut-être cela la première raison qui le poussa à lui parler. Mary se révéla être une fille adorable, mais tellement intimidée par sa nouvelle vie qu'il ne put s'empêcher de la prendre sous son aile, même s'il était à peine plus vieux qu'elle. L'amour n'était pas une possibilité dans son milieu, les mariages n'étant souvent que des contrats pour lier deux familles riches, alors il aurait préféré ignorer ce qu'il ressentait pour elle. Malgré tout, il était difficile de nier l'évidence... Parce qu'il n'y avait simplement pas d'avenir entre eux, il avait toujours plaisanté lorsqu'on pointait cette distinction qu'il lui offrait. Malgré tout, la vie au manoir resta agréable, même s'il savait qu'il faudrait partir un jour. Déjà il s'y faisait moins présent, ayant réussi à entrer à l'université la plus proche. Il souhaitait peut-être que le temps s'arrête, juste pour qu'il puisse encore passer du temps avec cette famille et cette fille qu'il aimait tant.
Le Destin lui avait exhaussé son voeu, mais sans doute pas de la manière qu'il s'attendait. Il lui fallut bien quelques temps pour réaliser qu'il était mort et que cet incendie avait bien eu lieu. Adieu les cours, l'avenir, la vie. Malgré tout, il resta optimiste. Tant qu'il pouvait se mouvoir, rien n'était vraiment fini. Il pouvait encore parler avec ses cousins ou manger comme autrefois. Et puis s'il était effrayé, qui serait là pour rassurer ses semblables ?

Relations
Il éprouve pour Ronald une certaine admiration, sans doute parce qu'il a le charisme d'un aristocrate. Mais, paradoxalement, il n'apprécie pas du tout la manière dont il se comporte avec sa tante et ses cousins. S'il n'avait pas été de sa famille, il l'aurait probablement haï de toute son âme. Mais il se persiste à croire qu'il n'a peut-être pas si mauvais fond. Très profondément.
Wesley apprécie beaucoup sa tante mais se sent malgré tout très inconfortable en sa présence. Cette tristesse qu'elle émane l'affecte beaucoup et il ne sait vraiment pas comment lui venir en aide. Dans ce sentiment d'impuissance, il tente de se montrer rassurant même s'il n'en mène pas large.
Northwoods, Drew
Wesley et Drew jouaient souvent ensemble lorsqu'ils étaient plus jeunes. Ils ont gardé de bonnes relations, même s'ils n'agissent plus vraiment comme des enfants. Au fond, il le voit comme un petit cousin adorable avec qui il peut rire sincèrement.  
Wesley a toujours été proche de Rosa, sans doute parce qu'ils ont cet optimisme en commun. Il lui fait suffisamment confiance pour lui faire partager ses doutes et ses craintes. Elle est un peu sa confidente, mais il la voit surtout comme une soeur qu'il n'a jamais pu avoir. Peut-être jalouse-t-il un peu Drew pour cela.
Wesley a toujours apprécié Casey et il s'amusait souvent avec sa soeur et lui. Il a encore du mal à le considérer autrement qu'un enfant, mais il tente de ne pas trop le lui rappeler, se rendant compte que cela pourrait être blessant.
Faith l'amuse beaucoup, que ce soit par son énergie ou ses bêtises. Il l'observe assez souvent, s'assurant qu'elle ne va jamais trop loin. En réalité, la voir courir dans tous les sens allège son coeur, parce que cela lui permet d'oublier qu'ils sont déjà morts.  
Scarlet est sa cousine la plus âgée et donc la plus proche de lui en âge. Comme elle est cultivée et intelligente, il n'est pas difficile d'avoir une conversation sérieuse avec elle. Cependant, Wesley adore la taquiner, ce qui n'est pas au goût de la jeune femme. Mais c'est affectif et puis, avouons qu'il adore la voir agacée.
La première fois que Wesley a rencontré Mary, elle venait à peine d'arriver en tant que servante. Elle avait l'air tellement intimidée par ce nouvel environnement qu'il a tout fait pour qu'elle se sente à l'aise, passant du temps avec elle et en lui montrant quelques trucs pour que les adultes l'apprécient. De fil en aiguille, il l'apprécia davantage. Jour après jour, il se montrait encore plus attentionné avec elle qu'avec n'importe qui. Et puis il finit par l'aimer, malgré qu'elle soit une servante de son oncle. Mais il ne put jamais se résoudre à lui dire de son vivant, sachant qu'il n'aurait jamais la bénédiction de Ronald. On aurait pu croire que la mort délierait sa langue, mais cela ne changea rien. La différence de classe n'était qu'un prétexte. Il a simplement trop peur que ce soit à sens unique et ne plus pouvoir lui parler serait une torture.  


Dernière édition par le Destin le Dim 23 Fév - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:44


Identité

Northwoods, Scarlet
Généralités
Nom ;; Scarlet Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 20 ans
Sexe ;; Féminin

Situation familiale ;; Ronald et Margaret sont respectivement son oncle et sa tante. Casey, Faith, Wesley, Rosa et Drew sont ses cousins et cousines.

Caractère
Scarlet est une jeune femme fière et ambitieuse. D'une grande culture, elle aime se sentir supérieure aux autres et a conscience de faire partie d'une certaine élite. Franche, elle n'hésite pas à dire ce qu'elle pense, quitte à se montrer blessante. Bien qu'elle soit une femme, elle n'a aucun problème à tenir tête à des hommes plus âgés qu'elle si elle estime avoir raison, ce qui a déjà attiré des problèmes à Ronald. Ce dernier est d'ailleurs la seule personne avec qui elle se montre polie, respectant son oncle plus que n'importe qui.
Avec le temps, Scarlet est devenue de plus en plus froide et désagréable, critiquant tout ce que font les autres. Elle s'est isolée, ne passant plus de temps avec personne d'autre que son oncle.

Elle a toujours été une personne avide de connaissances, très souvent occupée à lire des livres. Elle estime qu'une femme a autant de valeur qu'un homme et déteste celles qui semblent se complaire dans leur infériorité.


Passé
Le père de Scarlet étant l'aîné de sa fratrie, il reçut une éducation plus poussée que ses frères. Cet homme calme et intellectuel eut beaucoup d'influence sur elle, devenant très tôt à ses yeux un modèle. Elle était d'ailleurs bien plus attachée à lui qu'à sa mère, fréquentant grâce à lui très tôt le monde des adultes.
Elle apprit très vite à lire et, au lieu de suivre l'exemple de sa mère, elle se mit à lire de nombreux livres, souhaitant suivre les traces de son père. Peu importe, à cette époque, combien de fois on lui disait que ce n'était pas possible, que ce n'était pas son Destin, l'enfant était trop jeune pour comprendre.
Elle n'avait que onze ans lorsque ses parents moururent et qu'elle partit vivre à Northwoods Manor. Il lui fut assez difficile de s'habituer à cette vie, si différente de celle qu'elle menait avant, mais elle finit par trouver le bonheur, entourée de ses cousins et libre de lire autant qu'elle le souhaitait. Certes, son oncle semblait, comme sa mère, considérer que ce n'était pas là la place d'une fille. Mais impressionné par l'intelligence de sa nièce, il la laissa faire, ne laissant toutefois pas de doute quant au Destin qu'il lui réservait. Jamais elle ne serait amenée à diriger, peu importe à quel point elle serait brillante. Elle n'aurait jamais d'autre rôle que celui d'épouser un homme et de lui donner des enfants.
Malgré les différends qu'elle pouvait avoir avec son oncle, Scarlet s'entendait bien avec lui et, de même, il semblait apprécier de converser avec un esprit aussi vif.
Un jour, alors qu'elle avait 16 ans, la jeune femme surprit son oncle en train de pratiquer la magie noire. Celui-ci lui expliqua la situation, comment il avait pu s'enrichir et écraser ses concurrents en faisant à chaque fois tourner le Destin en sa faveur, mais lui ordonna toutefois de ne rien révéler à personne. Scarlet promit, fascinée par cette nouvelle découverte. Elle voulut en apprendre plus, mais son oncle refusa, prétextant que ce genre d choses n'étaient pas pour elle. Mais la jeune femme n'était pas de cet avis. Elle souhaitait elle aussi changer son Destin, plus encore peut-être que Ronald. D'une fille bonne à marier, elle voulait devenir une femme de la société. Et elle savait que la solution se trouvait juste devant elle.
Cependant, son oncle ne changea pas d'avis, peu importe le nombre de fois où elle lui demanda de lui apprendre ou les prétextes qu'elle inventait. Elle ne renonçait néanmoins pas, estimant que ses durs efforts finiraient pas payer. A partir de ce moment, elle se fit plus distante de ses cousins, devenant de moins en moins agréable à mesure que le temps passait.
Tout s'effondra lorsqu'elle mourut. Privée du Destin glorieux auquel elle avait toute sa vie aspiré, elle jura comme Ronald de se venger des Ravenshill. L'éternité la rendit amère et glaciale, chaque jour lui rappelant ses rêves d'enfant brisés. Certes, elle n'aurait jamais à épouser quelqu'un contre son gré, mais quitte à vivre dans l'ombre, elle préférait ne pas vivre du tout.

Relations
Scarlet a énormément d'admiration et de respect pour son oncle, dont elle partage ses points de vue. Celui-ci est toutefois convaincu, contrairement à la jeune femme, que les femmes ne seront jamais l'égal de hommes et Scarlet préfère donc éviter ce sujet de conversation. Elle sait que son oncle pratique la magie et cela a encore renforcé l'image grandiose qu'elle avait de lui.
Margaret est exactement le genre de personne que Scarlet déteste. Faible et se tenant toujours dans l'ombre, on pourrait presque dire que la jeune femme éprouve du dégoût envers sa tante. Ainsi, elle passe son temps à critiquer tout ce que Margaret dit ou fait, résultant souvent à des conflits entre les deux femmes.
Northwoods, Drew
Drew agace Scarlet, mais c'est probablement juste dû au fait qu'il est le fils de Ronald. Ou plutôt, selon sa vision des choses, qu'il ne mérite pas de l'être.
Si Scarlet devait illustrer un dictionnaire, elle dessinerait certainement Rosa à côté du mot stupide. La naïveté et niaiserie de sa cousine l'horripile tellement qu'elle évite de rester en sa présence plus d'une heure, au risque de commencer à se montrer extrêmement désagréable.
Si Casey avait grandi, il aurait peut-être pu devenir une personne intéressante. Malheureusement, il ne restera à jamais qu'un enfant et n'est donc d'aucun intérêt aux yeux de la jeune femme.
Bruyante et agaçante sont les termes qui, selon Scarlet, suffisent à décrire sa jeune cousine. Quelqu'un qui ne peut rien faire d'autre que cacher ses livres, poser des seaux d'eau sur le haut des portes et hurler dans les couloirs est une personne pathétique, même si c'est un enfant.
Wesley est une des personne dont Scarlet peut parfois apprécier un minimum la présence. En effet, il sait se montrer intelligent et il peut être plaisant de discuter avec lui de temps à autres. Il passe cependant beaucoup de temps à plaisanter et à taquiner la jeune femme qui, dépourvue de sens de l'humour, s'en retrouve vite agacée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:45


Identité

Northwoods, Ronald
Généralités
Nom ;; Ronald Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 42 ans
Sexe ;; Masculin

Situation familiale ;; Margaret est son épouse. Rosa et Drew sont ses enfants.  Casey, Faith, Wesley et Scarlet sont ses neveux et nièces.

Caractère
Ronald est un parfait produit de son époque. A la fois intelligent et ambitieux, son talent inné pour les affaires l’avait amené dans les hautes sphères de la société. C'est aussi un homme très instruit et ouvert à toutes formes de connaissances si cela peut lui être utile un jour. Il a toujours été féru de lecture, encore plus depuis sa mort. Mais il lui reste cet misogynie caractéristique de l'ère victorienne qui l'empêche d'être considéré comme un avant-gardiste. Même si extérieurement, il peut paraître bien élevé, il est une personne stricte et très rigide. Il sait qu'il a raison et n'apprécie pas qu'on le contredise. A vrai dire, c'est un homme qui a toujours adoré tout contrôler dans sa vie - comme dans sa mort - et s'offusque dès que l'on n'agit pas dans le sens qu'il aurait voulu. Il en résulte des accès de colère violent. De plus, il s'avère rapidement rancunier. C'est certainement pour cela que cette vengeance est bien plus importante à ses yeux que le repos éternel.

Il est pourtant un homme de devoir et d'honneur. Malgré sa froideur caractéristique, il a toujours œuvré pour le bien de sa renommée et a fait en sorte de réparer quelque uns des dommages collatéraux dus à sa passion de la magie noire. S'il avait été un monstre, il n'aurait jamais récupéré ses neveux. Il est juste un homme qui a eu la possibilité d'avoir tout ce qu'il désirait et qui s'est enivré de ce pouvoir. Cependant, même sans ce coup de pouce magique, il aurait sans doute été un grand bourgeois qui aurait fini tragiquement à cause de son humeur sanguine.


Passé
Troisième fils d'une famille marchande, Ronald n'eut pas la possibilité d'entreprendre des études, à son grand regret.  N'ayant pas vraiment de contraintes quant au métier qu'il exercerait – la succession de son père revenant à son aîné – il demanda à se faire engager dans une prestigieuse bibliothèque.  Certes, il n'était pas un jeune homme éduqué, mais il en possédait les manières et pu donc aisément convaincre la direction de l'accepter.  Là, il se contentait de classer les ouvrages dans les étagères, mais en profitait chaque jour pour lire et comblant le manque de connaissances qui l'irritait tant.  Durant presque deux ans, Ronald apprit de nombreuses choses, commençant par des livres traitant de sujet généraux avant de se perdre dans des ouvrages récupérés d'époques anciennes.  Après avoir tout découvert des machineries modernes qui fleurissaient dans tout le pays, ce furent donc des domaines plus mystérieux qui s'ouvrèrent à lui, tels que l'alchimie.  Et, de fil en aiguille, le jeune homme avide de connaissance fut entraîné vers des sujets de plus en plus obscurs.
Ronald, fasciné par ce qu'il avait appris, mais incertain de la véracité de cette découverte, décida qu'il était de son devoir de la déterminer.  Il se plongea alors dans d'étranges rituels, espérant recevoir un signe.  Trois nuits durant, il accomplit des gestes finement étudiés et récita des paroles dans des langues mystérieuses. Le premier jour, rien ne se passa.  Le deuxième jour, un homme visitant la bibliothèque lui offrit de l'argent pour l'avoir aidé à trouver le livre qu'il cherchait.  Et le troisième jour, en se rendant à son travail, Ronald rencontra un vieil ami de son père qui lui proposa de le prendre comme associé.  C'était une chance incroyable pour lui et il quitta donc le jour même son emploi à la bibliothèque.  Un mois plus tard, jour pour jour, l'homme mourut, laissant Ronald à la tête de son entreprise.
Usant de ses vastes connaissances, de son charisme et de sa magie, il s'éleva rapidement dans la société, diversifiant son secteur d'activité, achetant de nouveaux bâtiments et engageant de plus en plus de personnel.  Il ne lui fallut que peu de temps pour dépasser son frère aîné, alors associé de son père.  Ce dernier, ayant à présent beaucoup d'espoir pour son jeune fils, lui arrangea un bon mariage dans une famille riche.
C'est ainsi que Ronald Northwoods épousa Margaret Wright.  C'était une femme plus que convenable pour un homme de sa condition, et ce mariage aurait dû le rendre heureux.  Mais Ronald voyait toujours le côté pratique des choses, ne s'attachant pas réellement à son épouse.  Plus de deux ans après leur mariage, Margaret n'avait toujours pas eu d'enfant, ce qui ennuyait fortement son mari.  Mais, alors que l'on commençait à dire que la jeune femme était peut-être stérile, celle-ci tomba miraculeusement enceinte.
Lorsque sa fille, Rosa, naquit, Ronald avait 25 ans.  Moins d'un an plus tard, comme pour compenser tout le temps durant lequel les parents avaient attendu, un deuxième enfant, Drew, vint au monde.
Ronald, lui, continuait à s'élever, sa chance et ses étonnantes capacités attirant la jalousie des autres industriels.  Il n'était en effet pas si rare que l'un deux retrouve ses entrepôts en feu après avoir fait de la concurrence pour le Northwoods ou qu'un accident les empêche de conclure un accord que Ronald convoitait également.  Ce dernier n'était pas surpris de leur réaction, sachant de ses fantastiques capacités ne pourraient passer inaperçues à jamais.  Ronald pouvait tolérer que l'on parle dans son dos, mais la situation devint plus compliquée lorsque, peu à peu, tout le monde commença à refuser de faire affaire avec lui.  Comprenant qu'il n'arriverait plus à rien en restant à Londres, il usa des ténèbres pour élever, loin de la ville, un grand manoir à l'image de son égo.
Mais, si Ronald n'avait jusque là pas dû donner beaucoup en échange de la chance qui lui avait été accordée, cette soudaine utilisation de la magie, bien plus forte et fréquente qu'avant, eut des conséquences que même lui n'avaient pas prévues.  Quelques mois seulement après avoir déménagé à Northwoods Manor, il apprit la mort de ses frères et soeur et comprit tout de suite qu'il en était indirectement le responsable.  Il n'hésita donc pas un seul instant à adopter ses neveux et nièces, ayant bien assez de place pour les accueillir.
C'est plus ou moins à ce moment, probablement de par la présence de temps d'enfants au manoir, que les Northwoods commencèrent à se faire remarquer des Ravenshill.  Et si dans un premier temps, Ronald fit profil bas, il finit par peu à peu user de ses talents pour prendre contrôle du village qui avait été celui de la famille rivale pendant des années.
Lorsqu'il mourut, ce fut un choc pour Ronald, qui n'avait jamais imaginé que les Ravenshill pourraient aller jusque là.  Dans sa fureur, il les maudit.  Etant devenu un grand sorcier avec les années, ce n'était pas une chose difficile pour lui.  C'était néanmoins la requête la plus grande qu'il n'ait jamais demandé et, il en était certain, le prix à payer serait élevé.  Mais cela n'avait que peu d'importance comparé au délice de la vengeance.

Relations
Bien que Magaret soit son épouse, il la traite tellement sévèrement qu'on se demande régulièrement s'il avait aimé un jour.Il ne l'avait jamais bien traité de toute manière, sauf en public. Malgré tout, il ne l'a jamais trompé malgré le dégoût qu'il a a son égard. Cela entacherait son image. En tout cas les tensions sont palpables dans le couple et ce n'était pas aujourd'hui que cela changerait.
Northwoods, Drew
Même si Drew et la chair de sa chair, il semble que son fils l'aie toujours déçu. Parce qu'il n'a jamais été vraiment "convenable", parce qu'il n'avait jamais été aussi intelligent et ambitieux. En fait il a surtout plus pris de sa mère que de son père, c'était peut-être pour cela qu'il enrageait autant. En tout cas il est toujours aussi strict avec lui, comme si le temps ne s'était jamais arrêté. Comme s'il le préparait à un destin exceptionnel.
Sa fille, il n'a jamais pensé rien en tirer, déjà parce qu'elle était une femme. Il aurait cependant aimé qu'elle soit plus comme Scarlet qui est bien plus intelligente. Le talent a dû sauter une génération.
Ronald l'a recueilli après la mort de ses parents, même si ce n'était que par devoir. Mais tant qu'il n'a rien à redire sur son comportement, il le laissera vivre sa vie.
Bien qu'elle soit une peste, Faith a compris qu'elle devait se tenir à carreaux devant le maître de maison. Même si elle peut l'exaspérer, Ronald la laisse le plus souvent tranquille. Par charité.
A la différence de son fils, Wesley a le potentiel du Gentleman. Distingué, pas assez sot pour agir de façon inapproprié, il avait de quoi réussir dans son existence. Mais il manquait de sérieux, a toujours prendre les affaires importantes à la légère. Il n'avait pas son leadership, c'était certain.
Qu'il est dommage que Scaret ne soit pas un homme ! Cette enfant était parfaite de tout les points de vue. Cultivée et bien élevée et fière,  il apprécie discuter avec elle de sujets divers et variés. De tout les jeunes, c'est sans doute elle sa préféré. Vraiment, son talent a été gâché...  
Ronald s'est plusieurs fois retrouvé en la compagnie de Keith, et l'impression qu'il lui a donné n'était pas des meilleures.  Il ne parvient pas à comprendre les motivations de cet homme qui semble si différent de lui et pourtant si proche.  Il est doté de qualités semblables aux siennes mais ne donne pas l'impression d'avoir la même vision du monde, ce qui a tendance à décontenancer Ronald.


Dernière édition par le Destin le Dim 23 Fév - 12:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   Dim 23 Fév - 11:45


Identité

Northwoods, Margaret
Généralités
Nom ;; Margaret Northwoods, deuxième prénom au choix
Âge au moment de la mort ;; 38 ans
Sexe ;; Féminin

Situation familiale ;; Ronald est son époux. Rosa et Drew sont ses enfants.  Casey, Faith, Wesley et Scarlet sont ses neveux et nièces.

Caractère
Margaret a reçu une éducation parfaite pour une femme de son époque.  Elle est calme, organisée, assez cultivée pour ne pas faire honte à son époux mais pas assez pour lui faire de l'ombre et, par dessus tout, elle est silencieuse, respectueuse et dévouée à son mari.  Dans sa jeunesse, Margaret était joyeuse et optimiste, faisant toujours de son mieux pour rendre ses parents, puis Ronald, heureux.  D'un naturel doux et gentil, elle s'est toujours montrée dévouée à ceux qui lui étaient chers.  Mais les choses ont depuis longtemps changé...  En proie à de fréquentes dépressions, Margaret se considère comme responsable de tout les problèmes de la famille.  Elle n'a plus aucune volonté ou confiance en elle-même, estimant être une incapable.

Margaret aime l'air frais, les promenades matinales et le son de la pluie tombant contre les fenêtres.  Elle passe son temps en lisant des romans, surtout des histoires d'amour.  Les bruits forts l'agacent et lui donnent parfois des maux de tête.


Passé
Avec deux grandes soeurs pour lui montrer l'exemple, Margaret n'a jamais eu de doutes quant à son Destin.  Depuis un jeune âge, on lui a appris à se comporter comme une vraie dame.  Calme, tempérance, politesse, silence.  C'était là les vraies qualités qu'elle a toujours souhaité acquérir.  Car l'ambition de sa vie était bien simple : être l'épouse parfaite de l'homme qu'on lui choisirait.  Jamais elle n'avait douté ce fait qui lui semblait être l'évidence, probablement parce que c'est ce que l'on lui avait répété depuis des années.
Lorsque l'on présenta Ronald Northwoods à Margaret, elle était âgée de 17 ans.  Peu de temps après, on lui annonça qu'elle allait l'épouser, et son éducation avait été si parfaite que cela ne la rendit pas le moins du monde triste, lui apportant même un peu de joie à la pensée qu'elle avait bien de la chance qu'il soit si jeune.
Après le mariage, Margaret redoubla d'efforts pour être à la hauteur, veillant à ce que son époux ne manque de rien et à lui donner une bonne image en société.  Mais le temps passa et Margaret n'avait pas d'enfant.  Au début, elle ne s'inquiéta pas, comprenant que ces choses prenaient parfois du temps.  Mais plus d'un an après les noces, la jeune femme ne tombait toujours pas enceinte.  Ronald ne cachait pas son mécontentement et Margaret suivit de nombreux conseils, espérant trouver une solution au problème.  Le temps passant, l'optimisme et la joie de la jeune femme se dégradèrent et elle commença à s'accuser des pires maux.  Elle se sentait honteuse de ne pas pouvoir accomplir son devoir d'épouse et avait le sentiment de n'avoir aucune valeur.  Durant la troisième année de mariage, cependant, Margaret tomba enceinte comme par miracle.  Ce fut un grand moment de joie pour elle, à la fois ravie d'avoir pu réparer sa faute et enchantée par la naissance de sa fille.  Comme pour compenser encore plus la douleur qu'elle avait ressentie pendant si longtemps, elle mit un monde un deuxième enfant à peine un an plus tard.
A mesure que Ronald s'élevait dans la société, Margaret avait l'occasion de côtoyer des femmes de plus en plus aristocratique et, étrangement, de plus en plus désagréable.  Peut-être contaminées par l'amertume de leurs époux envers Ronald, celles-ci regardaient souvent Margaret avec dédain, n'hésitant pas à critiquer son comportement.  Seule la présence de ses enfants à ses côtés lui remontait alors le moral, lui évitant une nouvelle dépression.
Ainsi, lorsque la famille quitta Londres, elle fut à la fois surprise et soulagée, heureuse ne quitter la lourdeur l'hostilité de la capitale.  Et en effet, la vie à Northwoods Manor se révéla bien plus agréable et Margaret ne regrettait en rien le passé, profitant de chaque instant.  Certes, il lui arrivait d'avoir des moments de rechute, mais elle trouvait alors toujours quelque chose d'agréable à faire pour lui éviter de se morfondre.  Elle fut alors très active, s'occupant de ses enfants, neveux et nièces, se promenant dans le jardin, dirigeant les domestiques ou se détendant dans le jardin d'hiver. Elle ne voulait pas se laisser un seul instant de répits qui, elle le craignait, serait une occasion de développer des pensées négatives.
Tout bascula lorsqu'elle fit la connaissance de Keith Ravenshill.  Elle vit en lui les mêmes choses que celles qui lui faisaient ressentir de l'admiration pour son mari mais, outre cela, Keith semblait être le parfait opposé de Ronald, que ce soit dans ses convictions ou dans sa manière d'agir.  Et peu de temps après l'avoir rencontré, Margaret commença à l'aimer.  Dans un premier temps, elle se sentit honteuse d'éprouver de tels sentiments, mais ne pouvait se résoudre à éviter Keith, de peur de le vexer.  Elle garda néanmoins son amour caché au fond de son coeur, tâchant de se montrer encore plus présente auprès de Ronald, espérant que cela lui ferait oublier son bien aimé.
Mais vint un jour où la passion dans son coeur fut trop forte, et Margaret succomba à la tentation, entamant une relation avec Keith.  Ce fut une période très difficile.  Alternant les moments de culpabilité et de honte lorsqu'elle était chez elle, elle se sentait plus vivante qu'elle ne l'avait jamais été quand elle était avec lui.
Jamais Margaret n'avait envisagé la possibilité de tomber enceinte de son amant, comme si le temps passé avec lui n'était qu'un rêve qui ne pouvait avoir aucun impact réel sur sa vie.  Aussi, fit-elle un déni de grossesse jusqu'au cinquième mois.  Quand elle comprit ce qu'elle lui arrivait, elle fut prise d'une grande angoisse.  N'ayant pas eu de relation intimes avec son mari depuis longtemps, il était impossible d'envisager prétendre que Ronald était le père.  Elle lui mentit alors, plus qu'elle ne l'avait jamais fait, prétendant devoir se rendre au chevet de sa mère malade alors qu'elle partait en réalité terminer sa grossesse chez une des tantes de Keith.
Lorsqu'elle revint plusieurs mois plus tard, elle paraissait grandement affaiblie.  Elle se sentait dégoûtante et monstrueuse, réalisant finalement toute l'ampleur de son adultère.  Sombrant dans une profonde détresse, elle resta enfermée dans sa chambre, refusant de voir qui que ce soit.  Elle négligea ainsi pendant bien longtemps son nouveau-né, son amant, sa famille, passant son temps à se répéter qu'elle était une immonde personne, indigne de porter le nom de Northwoods, prenant sans cesse des bains comme pour enlever une saleté invisible qui aurait recouvert sa peau.
Lorsqu'elle revit Keith, ce fut le soir de sa mort.  Il apparut soudainement à ses côtés, attrapant sa main et la suppliant de le suivre.  La joie de découvrir qu'il l'aimait encore fut vite remplacé par un dégoût face à un tel sentiment puis par de la peur.  Il lui dit qu'elle était en danger et qu'il fallait fuir tant qu'il en était temps, que leur fils était à l'abri et qu'ils pourraient vivre heureux tous les trois, mais qu'il fallait se dépêcher.  Mais Margaret refusa.  Elle ne pouvait s'enfuir et abandonner ses enfants, qu'elle aimait si fort, ni ses neveux ou ses nièces, sur qui il lui fallait veiller, ni même son époux, pas parce qu'elle l'aimait mais parce qu'encore maintenant elle considérait que rester à ses côtés jusqu'au dernier instant était son devoir.  Elle demanda donc à Keith de partir sans elle, ce que son amant refusa.
Depuis sa mort, elle se morfond en permanence, considérant que tout est sa faute.  Elle se sent coupable de la mort de Keith, de l'abandon de Lewis, de ne pas avoir tenté de sauver tout le monde lorsqu'elle apprit qu'ils étaient en danger au lieu de tout de suite considérer que c'était impossible.  Inconsolable, Margaret erre dans le manoir, portant sur son dos la culpabilité de tout ce qu'elle a pu faire depuis son mariage.

Relations
Margaret a longtemps eu beaucoup de respect et d'admiration pour son mari, essayant de faire de son mieux pour être une épouse parfaite.  Aujourd'hui encore, malgré leurs différents, elle ne parvient pas à en vouloir à Ronald et considère qu'elle est responsable de tous leurs problèmes.
Margaret aime tendrement Keith.  A une époque, sa présence suffisait à la faire sourire et tout en lui lui semblait charmant.  Bien que ses sentiments n'aient pas changés, cela fait bien longtemps que Margaret a cessé de fréquenter son amant, rongée par la culpabilité et dégoûtée par ses actions.
Northwoods, Drew
Margaret a toujours adoré son fils, veillant tendrement sur lui et espérant faire de lui un fils idéal.  Elle se sent cependant responsable du fait qu'il ne soit pas devenu le successeur parfait que Ronald désirait, considérant que, si elle avait passé moins de temps avec lui, il aurait peut-être plus facilement suivi les traces de son père.
Margaret et sa fille ont toujours été très proches, passant beaucoup de temps ensemble.  Durant l'enfance de Rosa, sa mère a toujours été là pour l'aider dans les moments difficiles.  A présent, c'est l'inverse qui se produit, bien que Rosa ne comprenne pas vraiment les peines de sa mère et ne puisse, à son grand regret, pas faire grand chose pour lui remonter le moral.
Casey est depuis toujours un petit ange aux yeux de sa tante.  Calme, sage et attentionné, elle le considère comme un garçon parfait et a bonnes relations avec lui.
Faith ennuie énormément sa tante, c'est certain.  Le bruit qu'elle fait lui donne mal à la tête et ses farces l'agacent au plus heut point.  Ainsi, Margaret se retrouve fréquemment à faire des remarques à sa nièce.  A chaque fois, cependant, elle finit par s'en vouloir et s'excuse auprès d'elle.  Par la suite, elle regrette alors de s'être excusée, se disant qu'elle n'avait pas à s'abaisser à cela.
Les relations que Margaret a avec Wesley ont toujours été très bonnes.  Étant le plus âgé des enfants, il l'a bien souvent aidée à s'occuper des plus jeunes et se montre toujours aimable avec sa tante.  Elle est au courant des sentiments que son neveu a pour Mary Brown mais elle ne peut se résoudre à lui faire remarquer que ce n'est pas une bonne chose.
Les relations que Margaret entretient avec Scarlet sont très tendues.  En effet, si la maîtresse de maison endure les remarques cruelles de son époux en silence, elle a beaucoup plus de mal à accepter la situation lorsque c'est sa nièce qui la critique.  Et, même si elle pense que Scarlet à bien souvent raison, elle n'accepte pas son manque de respect et se dispute régulièrement avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Je suis
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I. Branche principale des Northwoods   

Revenir en haut Aller en bas
 

I. Branche principale des Northwoods

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Northwoods Manor :: Formalités et divertissements :: Présentations :: Personnages prédéfinis-
Sauter vers: