AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

Partagez | 
 

 II. Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Je suis

Messages : 87



MessageSujet: II. Contexte   Sam 22 Fév - 18:40


Prologue
A l’origine, la famille Northwoods vivait à Londres. Comme bien d’autres familles bourgeoises, ils habitaient une charmante demeure du West End. Cependant, contrairement à beaucoup, Ronald Northwoods n’était pas né dans cette richesse. Il venait d’un milieu plus modeste, et sa rapide ascension dans la hiérarchie sociale en surprirent plus d’un. Certes, Ronald était un très bon orateur, doté d’un grand sens des affaires et d’une forte capacité de persuasion, mais il cachait également un secret. Passionné par l’occulte, Ronald Northwoods pratiquait en secret la magie noire et, ainsi, il avait pu attirer à lui la chance et la fortune. Cependant, si la situation avait semblé bien se présenter pendant plusieurs années, ses pairs finirent par sentir que quelque chose n’allait pas, que le Destin, qui aurait dû être impartial, semblait toujours tourner en faveur de cet homme. Ainsi, Ronald se retrouva en position délicate, discrédité, menacé, et trouvant de moins en moins d'industriels désirant faire affaire avec lui. Réalisant la stérilité de sa situation, il décida de quitter la capitale et de se faire oublier pendant un moment.

Conflit
Heureusement pour eux, le chef de famille avait depuis longtemps pensé que la situation pourrait finir par mal tourner. Il avait donc prévu une échappatoire et, plusieurs années auparavant, avait entamé la construction d’un vaste manoir perdu dans une lointaine forêt. Celle-ci, à une certaine distance de toute ville, se trouvait néanmoins en bordure d’un village sur lequel une puissante famille locale, usant de leur fortune, exerçait un certain contrôle. Il s’agissait des Ravenshill.
Ce fut certainement eux qui furent les plus surpris à l’arrivée des Northwoods, non seulement parce qu’ils n’avaient jamais réalisé qu’un manoir était en construction dans les environs, mais aussi parce qu’il était très clair que cette famille, avec leur manières de citadins, n’était pas à sa place. Immédiatement, ils se méfièrent d’eux et du pouvoir qu’ils pourraient potentiellement exercer sur la région, et se mirent à raconter comment il était impossible qu’une demeure aussi grande et luxueuse ait pu être construite si rapidement, ou comment il était impensable que les Northwoods puissent avoir autant de domestiques à leur service sans se ruiner. Et s’il était vrai que le luxe dans lequel ils vivaient à présent n’était rien comparé à leur situation à Londres, rien ne prouvait que les rumeurs lancées par les Ravenshill étaient vraies. Rumeurs parlant du fait que les Northwoods étaient des démons sortis des bois et déguisés en humains qui tenaient leur fortune du diable en personne. Sentant une menace planer au-dessus d’eux, ils avaient tenté de donner aux villageois une mauvaise image des Northwoods, sans réussir. Les locaux, eux, les appréciaient grandement, les femmes admirant l’élégance de Margaret et les hommes le charisme de Ronald.
Les Northwoods ne s’imposèrent pas, préférant rester tout d’abord en retrait, et furent rapidement rejoints par les neveux et nièces de Ronald, qui avaient récemment perdus leurs parents. Certainement, toutes ces morts n’étaient pas une coïncidence, mais le prix à payer pour avoir trop sollicité les forces occultes…
Peu à peu, les Ravenshills s’apaisèrent, se disant qu’ils s’étaient inquiétés pour rien et que les Northwoods ne tenteraient jamais de remettre en question le monopole exercé sur le village.

Flammes
Cependant, ils avaient tort, car la popularité des Northwoods et leur influence sur les villageois ne fit qu’augmenter avec le temps. Bientôt, ils se mirent à racheter les commerces du village, mettant en péril le contrôle que les Ravenshill avaient eu jusque là. Les années passant et la situation devenant de plus en plus insupportable, ils finirent par décider de se débarrasser de leurs rivaux.

Le soir du 25 mai 1887, les Northwoods organisèrent un grand bal afin de célébrer leur prospérité, invitant famille éloignée, amis de longues dates et mêmes certaines récentes connaissances. Et tandis que chacun s’amusait, riait et dansait, les Ravenshill, profitant du fait que tout le monde était rassemblé en un même endroit, bloquèrent les sorties et mirent le feu à la bâtisse. Les flammes grandirent très vite, dansant dans la nuit et attirant l’attention de villageois, qui accoururent pour éteindre l’incendie. Mais lorsqu’enfin ils arrivèrent à proximité du manoir, il était déjà bien trop tard. Peu importe à quel point les victimes de cet horrible assassinat avaient crié, peu importe à quel point elles avaient tenté de forcer les portes, elles n’avaient pas réussi. Très vite, d’épaisses fumées les avaient fait s’écrouler au sol, toussant et tentant de respirer en vain. Il fut établi que tous moururent ainsi d’asphyxie. En effet, bien que la salle de bal fût assez fortement endommagée par les flammes, tous les corps furent retrouvés intacts, sans traces de brûlures. Il devint rapidement très clair que les Ravenshill étaient coupables mais, usant de ce qu’il leur restait d’argent et d’influence, ils échappèrent à une condamnation en prenant la fuite loin du village.

Malédiction
Cependant, comme tout le monde, ils ignoraient que Ronald, voyant la mort approcher, avait une dernière fois pactisé avec les forces maléfiques. Il lui était impossible de sauver sa vie et celle des autres personnes se trouvant avec lui. Ceux dont le Destin avait été décidé ne pouvaient y échapper. Mais il maudit les Ravenshill et leur descendants jusqu’à la cinquième génération et condamna au même moment tous ceux qui périrent dans l’incendie à errer entre vie et mort sous la forme de fantômes.

Durant les années qui suivirent, les Ravenshill connurent de nombreux malheurs, tout comme Ronald l’avait désiré. Accidents, faillites, fausses couches, maladies, malchance et décès se succédèrent au fil des générations. Néanmoins, les descendants des meurtriers subsistèrent et, si leur existence se retrouvait souvent remplie de tristesse et de difficultés, ils n’étaient cependant globalement pas malheureux.

La cinquième génération devrait être celle qui, plus encore que les autres, aurait à porter le poids du crime de ses prédécesseurs. Ainsi, un beau jour, chacun des descendants Ravenshill en faisant partie reçu une lettre le conviant à se rendre au manoir des Northwoods sous un prétexte quelconque. Peu de gens accepteraient normalement de se rendre ou d’envoyer leurs enfants dans un lieu inconnu avec si peu d’informations, mais quelque chose, d’une certaine manière, poussa tous ceux qui reçurent la lettre à accepter l’invitation.

Et bientôt, les descendants des Ravenshill se retrouveraient au manoir et les portes se refermeraient derrière eux, transformant l’endroit en une prison éternelle où le désespoir et la confusion les rongeraient jusqu’à leur mort. Et ils constitueraient alors le dernier élément de la vengeance savamment orchestrée des Northwoods.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

II. Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Northwoods Manor :: Formalités et divertissements :: Règles & informations-
Sauter vers: