AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion




 

Partagez | 
 

 Une arrivée fracassante [PV Eliott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Je suis

Messages : 7



MessageSujet: Une arrivée fracassante [PV Eliott]   Mar 8 Juil - 20:40

Ivy traîna son sac de voyage dépareillé (auquel il ne restait plus qu'une seule et malheureuse roue qui se bloquait très régulièrement, nécessitant un petit coup de pied pour résoudre le soucis) sur le sol bien entretenu de l'allée menant au manoir. Encore une fois, elle faisait tâche dans ce décor. Déjà, son trajet en train l'avait rendue mal à l'aise. Où était passé ce délicieux sentiment qu'elle avait ressenti en recevant son billet ? Cette sensation d'être enfin une privilégiée, d'avoir gagné une chance, qu'une opportunité s'ouvrait devant elle ! Mais dès qu'elle avait prit place dans la cabine en première classe du train, un étrange malaise s'était emparée d'elle. Son jean rapiécé et taché, ses baskets qui tombaient en loque, son gilet de sport d'un autre âge et son visage parsemé de tâche de rousseur. Voilà ce qu'elle avait montré à tout ces gens, si bien habillés, si beaux... Pour la première fois de sa vie, elle s'était sentie inférieure à ses gens, ou plutôt, elle s'était sentie... pas du tout à sa place.

Lucide, elle savait pourtant qu'elle n'avait pas du tout à ressentir ce genre de chose. Mais savoir n'était pas faire. Elle était maintenant persuadée qu'elle n'était pas la vraie destinataire de l'invitation au manoir et sûrement allait-elle se retrouver dehors peu de temps après son arrivée. Mais il y avait encore ce petit doute, cette petite chance que ce soit elle... Soupirant, elle s'avança jusqu'à l'entrée du manoir. Sans le savoir, elle était déjà piégée, dès qu'elle avait traversé l'entrée du domaine dans la calèche (ce qui lui avait évité de remarquer les noires ombres qui tournoyaient tout autour, à l’affût de cette nouvelle âme mortelle). Voilà qui lui avait beaucoup plut ! L'arrivée du cocher à la gare, en grande pompe, avait suffit à faire rêver Ivy. Voilà donc ce que ressentaient les princesses... Hélas, le cocher avait disparu avec ses chevaux, la laissant seule, avec pour seule remarque qu'on s'occuperait d'elle. Y avait-il seulement un comité d'accueil ? Pleine d'appréhension, elle finit par franchir le dernier pas pour entrer dans les lieux, sonnant.

Elle attendit... une seconde, ou peut-être deux. Ivy ne tenait pas en place. Elle abandonna son sac sur le perron (il n'y avait pas grand chose dedans de toute manière), descendit les quelques marches pour rejoindre l'allée et s'éloigna, marchant en pleine pelouse et admirant le jardin. Ayant toujours vécu en appartement, elle tentait de s'imaginer ce que c'était de vivre dans une maison avec une telle étendue verte. Elle pouvait presque voir les enfants courant, les filles confectionnant quelque bouquets, les couples profitant d'un coin de verdure pour arracher un baiser au quotidien...


-Aie !

Elle fut coupée dans ses pensées par un buisson épineux contre lequel elle venait de se frotter (bien qu'elle aurait juré que le buisson s'était approché tout seul). Apparemment, sa malchance n'avait pas disparue, loin de là. Essuyant machinalement son bras sur son blouson, elle décida de retourner tenter sa chance à la porte.

Hélas, elle remarqua qu'on l'attendait déjà. Elle déglutit, un peu embêtée de s'être esquivée comme cela. Son attente lui avait paru durer une éternité, mais combien de temps s'était-il vraiment écoulé ? Une minute ou deux au grand maximum. Elle se mordit la lèvre, gênée, avant de se ressaisir et s'approcher de la personne.


-Bonjour ! Je suis Mlle Green. J'ai euh, j'ai été invité au manoir.

Elle se rendit compte que cela semblait extrêmement bizarre, dit comme cela. Elle farfouilla donc dans une de ses poches et en sortit l'invitation, quelque peu froissée du voyage, à ladite personne, attendant ensuite avec un minimum d'appréhension, mais toujours un sourire poli au lèvre. Hélas, cela ne changeait rien à son apparence douteuse. Le sang séché sur son bras, les cheveux ébouriffés par le vent, la tenue en loques,... Dieu qu'elle semblait sortit tout droit d'une fosse.

HRP : Voilà, désolée de l'attente. S'il y a le moindre soucis, n'hésite pas à m'envoyer un mp : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une arrivée fracassante [PV Eliott]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Northwoods Manor :: Autour du manoir :: Allée principale-
Sauter vers: